Sélectionner une page

Les mesures de protection du personnel et les règle d’hygiène sont adaptées aux diverses activités et zones du service de stérilisation et documentées dans le Système de Management de la Qualité (SMQ). Les équipements de protection individuels (EPI) sont à disposition du personnel.

La formation du personnel sur tous les risques de contamination (chimiques, thermiques, accident d’exposition au sang …), de blessure accidentelle ou d’atteinte squelettique au cours des opérations de traitement des DMR est essentielle.

Règles d’hygiène et de déplacement

Les règles d’hygiène doivent être comprises et observées de façon stricte1. Ces règles sont adaptées aux diverses activités et zones du service de stérilisation et documentées dans le Système de Management de la Qualité. Elles concernent la santé, l’hygiène et l’habillage du personnel qui est défini pour chacune des zones de travail. L’hygiène personnelle est essentielle.

La nécessité et l’importance du lavage des mains ou l’utilisation de SHA (solution hydro-alcoolique) sont rappelées périodiquement.

Les  personnes  extérieures  au  service  de  stérilisation  ne  sont  autorisées  à  pénétrer  dans  le  service  que  si  elles  sont accompagnées et respectent les mêmes consignes2. Les consignes concernant l’habillage, le lavage des mains et la circulation sont respectées par toutes les personnes appelées à entrer dans ces zones.

L’accès aux différentes zones concourant aux opérations de préparation des dispositifs médicaux stériles est limité, le déplacement du personnel dans ces zones est maîtrisé. 

Le personnel en contact avec le Dispositif  Médical à stériliser est vêtu pour chacune des opérations en fonction de l’objectif considéré, du risque qu’il encourt, et des  exigences des BPPH. Notamment, dans les zones où il convient de limiter les contaminations particulaires ou microbiennes (zones à atmosphère contrôlée), les cheveux et les barbes sont entièrement recouverts.
Les ongles sont coupés courts. Le port de bijoux est interdit et le maquillage est déconseillé.

Le personnel ne doit pas porter cette tenue hors des locaux concernés.

Il est interdit de manger, de boire, de fumer, d’introduire et de conserver des denrées alimentaires ainsi que des médicaments personnels en dehors des zones prévues à cet effet1. L’usage des téléphones portables personnels est interdit en zone de production.

Le personnel signale à l’encadrement, en liaison avec la médecine du travail, toute infection dont il serait porteur et qui pourrait constituer un risque de contamination afin que les dispositions nécessaires soient prises.

Règles de protection

La protection du personnel contre toute contamination ou blessure accidentelle au cours des opérations de nettoyage des DMR est essentielle afin de prévenir le risque d’Accident d’Exposition au Sang (AES) et les accidents corporels liés à la manipulation de produits chimiques.  Cette protection est assurée par une formation appropriée et le port d’équipements adaptés.

Un casque de protection phonique est préconisé notamment pour tout séchage à l’air comprimé.

La tenue protectrice appropriée est précisée dans une procédure. Cette tenue protectrice revêt une importance toute particulière lors de la manipulation des DM acheminés prédésinfectés, lors du nettoyage manuel, rénovation de DM, manipulation des produits lessiviels…

Les équipements suivants, dédiés à la zone de lavage, sont recommandés a minima :

  • un tablier de protection imperméable, de préférence à usage unique, protégeant la  tenue professionnelle ;
  • des chaussures lavables réservés à la zone de lavage ;
  • une coiffe enveloppante à usage unique ;
  • Un masque, en raison du risque de dissémination d’aérosol contaminant lors du brossage.
  • des lunettes à protection latérale, une visière ou un masque avec écran de protection ;
  • des gants à manchettes longues et ajustées. Le matériau est choisi afin de limiter le risque d’allergie et d’offrir une meilleure protection vis-à-vis des agents chimiques.

Pour la protection du personnel, des équipements adaptés pour prévenir les troubles musculo-squelettiques sont recommandés pour toutes les zones et utilisés chaque fois que possible.

Documents de référence

  1. Bonnes pratiques de pharmacie hospitalière – ligne directrice particulière N°1 «  préparation des dispositifs médicaux stériles » Chapitre 2. Généralités
  2. BPPH – Chapitre 3. Organisation Générale et Responsabilités
  3. L5126-5 CSP, Loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002

Les partenaires de ce guide

Suivez ce lien